Imprimer

Résumé thèse Marie Vivas

-A +A

Étude par microscopie électronique de la microstructure et des mécanismes de déformation de l'alliage d'Aluminium 6056

Marie VIVAS - 17 décembre 1997.

Parce qu'il présente un bon compromis entre les propriétés mécaniques et la tenue à la corrosion ainsi qu'une bonne soudabilité, l'alliage d'aluminium 6056 est un excellent candidat pour constituer le fuselage des futurs avions.
Dans ce type d'alliage, le durcissement structural est réalisé grâce à une grande densité de précipités de taille nanométrique.

L'objet de cette thèse est l'étude de la microstructure et des mécanismes élémentaires de la déformation responsables des bonnes propriétés mécaniques de ce matériau. Cette étude financée par la Région Midi-Pyrénées dans le cadre du laboratoire mixte LRAMSA est réalisée par le CEMES et l'École des Mines d'Albi-Carmaux en collaboration avec PECHINEY et l'AEROSPATIALE.

Plusieurs techniques de microscopie électronique à transmission (MET) ont été utilisées.
La technique de microscopie électronique en transmission à haute-résolution (MEHR) a permis de caractériser la morphologie des précipités (aiguilles et lattes).
La technique de MET conventionnelle permet l'étude des paysages de dislocations issues de la déformation.
La technique de déformation in situ dans le MET, nous a permis d'étudier quantitativement les mécanismes élémentaires de cisaillement et de contournement des précipités. Cette technique permet d'obtenir les deux paramètres importants intervenant dans le durcissement structural : la résistance maximale des précipités au cisaillement par des dislocations et la distance entre précipités le long d'une dislocation sous contrainte. Ces deux paramètres micro-structuraux sont directement liés à la limite élastique du matériau qui a été mesurée à partir d'essais de traction.