Imprimer

Remise des diplômes 2017

-A +A

Le 18 novembre 2017 au Grand Théâtre, se déroulera la cérémonie de remise des diplômes, qui viendra officialiser la fin de parcours de nos 200 nouveaux ingénieurs IMT Mines Albi. En présence et sous le Marrainage de Madame Claude Nahon*, Directrice Développement Durable du groupe EDF.

Cette année vivez la cérémonie en direct en cliquant ici

 

Le programme de la journée

 

14h - Début de la cérémonie

Allocution de Narendra JUSSIEN : Directeur d'IMT Mines Albi
Discours de Vincent Lesimple : Président des Alumni
Intervention de la marraine de Promotion : Claude Nahon
Remise des diplômes
Remise du certificat "Management de la Diversité"
Remise de la médaille URISMIP à la promotion 2017
Discours de la promotion 2017

18h - Cocktail

Dans le prolongement de cet après-midi d'exception, se déroulera le Gala IMT Mines Albi sous la thématique de Venise au Parc des Expositions. Plus d'informations et inscription ici

Pour la deuxieme année consécutive :

14 diplômé.e.s recevront le Certificat au Management de la Diversité, dont 2 de l'École d'ingénieurs ISIS, ils seront remis pour la deuxième année consécutive par Madame Morin, DRH de ENGIE. Depuis 2014, IMT Mines d'Albi a mis en œuvre un dispositif innovant de formation au management de la diversité pour ses élèves-ingénieurs. Unique en France, le certificat « Management de la diversité et égalité des chances : vers un ingénieur humaniste » est délivré avec le diplôme d’ingénieur par IMT Mines Albi, avec le soutien de la socité ENGIE et en partenariat avec la Délégation Interministérielle de Lutte Contre le Racisme et l’Antisémitisme (DILCRA) et la Fondation Agir Contre l’Exclusion (FACE).

Les diplômés disposeront également d’un diplôme numérique, leur « Smart Certificate » (développé par l’Entreprise CVTRUST). La digitalisation des diplômes permet aux entreprises de s'assurer que les candidats qu'elles recoivent sont bien en possession du diplôme requis. Les ingénieurs d'IMT Mines Albi pourront désormais partager leur diplôme d’ingénieur et les attestations complémentaires avec leurs potentiels recruteurs facilement et en toute fiabilité, en France comme à l’international.

 

*La cérémonie se déroulera sous le Marrainage de Madame Nahon :

 

Claude Nahon a  assuré de nombreuses fonctions de manager au sein d’EDF, dans les secteurs de la production, du transport et de la distribution.  Elle s’est impliquée au niveau international pour les politiques de développement durable, auprès d’organismes tels que le WBCSD (World Business Concil for Sustainable Development) ou l’UNSDSN (United Nation Sustainable Development Soutions Network).

Un parcours exemplaire qui l’a amenée, au fil de ses responsabilités, à prendre conscience de l’importance des problématiques de développement durable : « C’est par exemple sur un projet de transport de grande ampleur, où j’ai pu mesurer l’intérêt de travailler avec les ingénieurs autour de l’empreinte écologique globale, pas seulement pour appliquer des normes mais pour apporter une réelle amélioration au projet, explique-t-elle pour illustrer son attachement à la prise en compte des données environnementales et humaines.  De même, dans le cadre d’un projet de production hydraulique, nous avons pu travailler avec nos équipes sur l’intégration d’autres enjeux tels que l’agriculture ou le développement touristique. Et l’on pourrait multiplier les exemples… ». 

Des situations très concrètes, qui montrent l’évolution du métier d’ingénieur, « dans lequel il faut plus que jamais élargir la vision, écouter toutes les parties prenantes pour associer local et global. Construire à la fois le Développement Durable des territoires, et celui de la planète. »

Entrée à l’école Polytechnique en 1973, à un moment où les femmes étaient encore peu nombreuses dans les écoles d’ingénieurs, Claude Nahon plaide également pour la diversité dans l’entreprise. « Parce que hommes et femmes n’ont pas le même regard, ces dernières ayant peut-être des approches plus systémiques, il faut vraiment associer les deux. La mixité, comme d’ailleurs la diversité au sens large, apporte beaucoup au fonctionnement des équipes. Si les choses ont bien évoluées depuis le début de ma carrière, il reste encore du chemin à parcourir pour que les filles soient plus nombreuses dans les formations scientifiques et techniques, et qu’elles puissent après conjuguer métier et vie personnelle. »

Une approche de la diversité, vécue et comprise comme un atout, qui s’étend au-delà des frontières et dessine pour les élèves d'IMT Mines Albi le portrait d’un ingénieur humaniste et ouvert au monde. « L’enjeu n’est pas simplement de parler anglais, même si cela est bien sûr indispensable, mais d’acquérir réellement une culture internationale. S’ouvrir à d’autres approches culturelles, à d’autres modes de vie et de pensée, adopter et comprendre le regard de l’autre » explique avec passion Claude Nahon.

Ce sera le cœur de son message aux futurs ingénieur.e.s : « Ouvrez-vous au monde, écoutez-le, enrichissez-vous dans le dialogue. Prenez tout de suite en compte le développement durable, dans ses dimensions environnementales et humaines, croyez en la possibilité d’améliorer les choses, et n’oubliez jamais que si on n’essaie pas, on n’avance pas ! »