Imprimer

NICOLAS HUMBLOT

-A +A

Diplômé ingénieur à 36 ans

« Faute d’avoir pris goût aux études suffisamment tôt, j’avais arrêté ma scolarité après un BTS. Mais, après plus de dix ans de vie professionnelle, je souffrais de ne pas avoir davantage de bagage théorique. Salarié chez Bosch, à Rodez, je souhaitais évoluer professionnellement. Je voulais donc reprendre les études, mais sans trop nuire à ma vie familiale. Le parcours en alternance à Mines Albi m’a séduit car cela me permettait de rester en lien avec Bosch et de lisser sur trois ans un effort forcément important. C'était un projet famillial, l'avis et le soutien de mon épouse et de mes deux enfants (12 et 14 ans) étaient primordiaux ».

Confiance en soi

« La première année, j’ai eu du mal à prendre le rythme, à mémoriser, faire des calculs rapides. Mais mon tuteur m’a soutenu dans mes efforts. J’étudiais à l’heure du déjeuner, dans les transports, le soir quand les enfants étaient couchés. J’ai vu progressivement les résultats et ça m’a donné confiance.  J’avais le pragmatisme du technicien, et maintenant, j’ai de plus en plus l’expertise de l’ingénieur». Nicolas  Humblot a obtenu la promotion qu’il avait convoitée avant même son diplôme.  Son avenir professionnel s’est élargi en conséquence. « J’envisage maintenant une expatriation. C’est une étape incontournable pour acquérir des responsabilités chez Bosch, passer à un autre niveau. Mes enfants pourraient devenir bilingues. Ils sont avec mon épouse, partants pour cette nouvelle aventure. Mon retour aux études les a motivé eux aussi.».