Imprimer

MARIE CLÉMENTIN

-A +A

De la chimie aux cosmétiques

« A Mines Albi, tout est mis en place pour faciliter la vie des élèves. Des intervenants viennent régulièrement pour des cours et des conférences On est en contact avec des industriels comme avec des chercheurs. On nous ouvre sur le monde. C’est vraiment appréciable. Ce sont les rencontres que j’ai pu effectuer au cours de ma formation qui m’ont permis de trouver ma voie.

J’étais intéressée par la chimie lorsque j’ai choisi l’école, mais sans idée claire. Personne dans ma famille, à St Etienne, ne travaille dans ce domaine. A Mines Albi, j’ai eu l’occasion de discuter avec des chercheurs du centre Rapsodee spécialisés dans la physique des poudres. Ils étaient passionnés et m’ont amenée à choisir l’option « Biosanté ingénierie », avec une forte composante de chimie et des ouvertures sur les secteurs de la santé et des cosmétiques, industrie qui m’intéresse tout particulièrement.

J’ai affiné ma vocation lors de mon stage d’opérateur en fin de 1ère année. J’ai assisté un ingénieur qualité, et sa démarche très systématique m’a vraiment plu. J’attache toujours beaucoup d’importance à la vérification méthodique des résultats. Cela correspond à mon tempérament. Je suis partie un semestre à Prague en 2ème année pour approfondir mes connaissances en chimie, puis m’orienter vers ces métiers de la qualité. Je m’imagine travailler en production cosmétique, mais aussi au développement de nouvelles méthodes. C’est un domaine dynamique ».