La formation à l'Ecole

-A +A

Une formation d'ingénieur généraliste

École généraliste, Mines Albi a choisi de s'intéresser aux procédés industriels ainsi qu'aux aspects liés à l'organisation et aux systèmes d'information. 
Ce choix impose de consacrer une bonne partie du tronc commun aux disciplines centrales qui permettent de :

  • comprendre le procédé industriel (génie des procédés)
  • savoir concevoir les équipements (génie des procédés), les fabriquer (génie mécanique et matériaux), les piloter (génie électrique, automatique et informatique industrielle)
  • savoir faire le bon produit pour le bon client au bon moment, savoir organiser et produire à bon escient (génie industriel, droit, économie, stratégie, marketing, ...)

Pour appréhender ces diverses disciplines, la maîtrise d'outils mathématiques et informatiques pour l'ingénieur est également indispensable. La formation générale apporte les compétences transversales permettant d'apprendre à apprendre ou encore de savoir conduire son projet professionnel.


Programme et contenus

Pour un aperçu du catalogue de cours.


Un tronc commun, des options

La formation à l'Ecole comporte 600 heures d'enseignements par an : les 3/4 de ces heures se passent sur le site de l'Ecole, et 1/4 (environ 150 heures/an) ont lieu depuis le site de l'entreprise, à partir des séquences de cours présentées sur la plateforme pédagogique de l'Ecole.
Les cours sont répartis en 20 modules de 30 heures regroupés en 3 unités d'enseignement (UE) :

Un socle commun pour tous les apprentis-ingénieurs représentant 70 % des enseignement

  • l'UE Formation Générale et Sciences Fondamentales comporte des modules de calcul numérique, analyse de données, thermodynamique, science des matériaux… ainsi que de droit, économie, communication, anglais, etc.
  • l'UE Sciences et Techniques pour l'Ingénieur comporte des modules d'informatique, de conduite de projet, de mécanique des fluides, méthodes de résolution de problèmes, etc.

Des enseignements d'option, orientés vers le secteur d'activité de l'entreprise d'accueil, pour 30 % du parcours

L'UE Secteur et Métier (3 options) aborde plus spécifiquement les connaissances nécessaires au secteur d'activité de l'entreprise de l'apprenti. L'apprenti suivra donc les modules " secteur et métier " de l'option qui correspond à l'activité de son l'entreprise :

  • SIPHASS (Industrie Pharmaceutique et Services) : comprendre l'environnement pharmaceutique, maîtriser les opérations unitaires sur les poudres et produits dérivés, connaître les milieux polyphasiques et biologiques… Les compétences acquises en SIPHASS permettent de faire face à des problématiques similaires dans les bio-industries. On y retrouve ainsi des apprentis SIPHASS et de nombreux diplômés.
  • SENMBA (Energies et Nouveaux Matériaux pour le Bâtiment) : comprendre l'environnement de la construction et de la production d'énergie, maîtriser les dimensionnements énergétiques des équipements et des réseaux, connaître les systèmes constructifs et appliquer les principes du développement durable…
  • SIMMA (Industrie Manufacturière Mécanique et Aéronautique) : utiliser les matériaux pour la mécanique et l'aéronautique, maîtriser les procédés et les modélisations, prévoir et calculer les comportements sous sollicitations extrèmes…

Une dimension internationale

Pour obtenir le diplôme d'ingénieur de Mines Albi, les apprentis doivent obligatoirement avoir réalisé un séjour à l'étranger d'une durée significative (3 mois). Des missions pour le compte de l'entreprise d'origine sur un site étranger ou dans une entreprise d’accueil sont à privilégier. D'autres solutions sont possibles, avec l'accord de l'entreprise d'origine : missions avec une association humanitaire ou caritative, activités de recherche dans un laboratoire public ou privé, etc. Sous certaines conditions, des séjours réalisés AVANT l'entrée à l'école peuvent être validés.

Par ailleurs, un niveau de référence en anglais (TOEIC : minimum exigé de 820) est demandé à l'issue du cycle d'apprentissage. 


Une formation hybride : à l'école, à distance

L'une des innovations majeures de cette formation : une partie (150 heures/an) se déroule à distance, depuis le site de l'entreprise d'accueil. L'apprenti-ingénieur peut donc se former sur son lieu de travail et accéder par internet à des modules de formation en ligne disponibles sur notre plateforme pédagogique Campus. Cela permet à l'apprenti de bénéficier de périodes de plus longue durée en entreprise. Et c'est un " accélérateur d'autonomie ", pour apprendre à apprendre au quotidien, compétence indispensable pour la suite de sa carrière.
Des aménagements du temps de travail sont définis avec l'entreprise pour permettre à l'apprenti de travailler sur ces modules.