Imprimer

Guillaume Quelin

-A +A

Le choix de l'humanisme

« En classe de Terminale, j’étais passionné par la philosophie, en particulier par les questions d’éthique. J’ai hésité un moment à m’inscrire en hypokhâgne mais j'ai finalement optépour l’ingénierie. J’ai choisi volontairement une école des Mines pour les valeurs humanistes qui y règnent.

Selon moi, l’ingénieur, a un rôle majeur dans la société. Il donne un sens aux avancées technologiques, en faisant le lien avec les besoins de la population. Sa responsabilité sociale est donc primordiale. Je m’en suis rendu compte très concrètement pendant mon stage ouvrier. Du succès des prototypes développés dépendait l’obtention de contrats commerciaux, et partants, la pérennisation de certains emplois.

En deuxième année d’école, je me suis orienté vers les Eco-Activités et Énergie,secteurs porteurs et indissociables des enjeux d'aujourd'hui.

Dans ce cadre, je suis parti trois mois dans un village togolais, pour valoriser les déchets. Une expérience très forte qui m’a aidé à préciser ma vocation. Notre formation nous permet d’analyser précisément les besoins et de piloter des projets technologiques. 

Je souhaite, après mon diplôme, m’engager dans le cadre de la coopération scientifique française ou bien collaborer à une ONG ou à une institution internationale, pour contribuer au développement durable des pays du sud».