Imprimer

DIDIER DANDURAND

-A +A

Du génie climatique à la production d’avion

« J’ai postulé à Mines Albi, qui offrait une formation très généraliste, avec beaucoup d’analyse des processus, de gestion de projets, de management du risques. Ce sont des compétences clé pour qui envisage d’évoluer, en particulier vers  le secteur de la production, qui est actuellement central chez Airbus», analyse Didier Dandurand.  Le jeune homme a eu la chance de faire ses premières armes chez l’avionneur, dès sa licence professionnelle en poche, et dans son domaine de spécialité, le génie climatique. Mais sa mission était de courte durée, un simple remplacement.

Ingénieur généraliste

 « Si je voulais rester dans la société, il me fallait impérativement élargir mes compétences», expose Didier Dandurand. Il hésite à se lancer dans un long cursus en cours du soir, et saute sur l’occasion quand Airbus lui propose un contrat d’alternance. Un choix judicieux. Avant même la fin de son cursus  à Mines Albi, l’entreprise lui a permis d’évoluer. « Je suis devenu adjoint de l’Energy Manager. Je gère la réduction programmée des dépenses énergétiques du site. C’est un poste à responsabilité, qui nécessite planification, évaluation financière, communication et coordination.  La formation très ouverte prodiguée à Mines Albi m’est extrêmement utile pour faire face », commente Didier Dandurand.