Imprimer

Claire Ruscassie

-A +A

Promouvoir les énergies renouvelables

« À  la fin des années 90, les énergies renouvelables n’étaient vraiment pas une priorité en France. Mais j’étais très motivée par le sujet. J’ai pu m’y initier à Mines Albi, et effectuer un semestre  à l’université de  Francfort, en pointe sur ces questions. Cela m’a donné une longueur d’avance», raconte Claire Ruscassie.

Citoyenne engagée, l’étudiante s’investit dans plusieurs associations, sensibilisant des écoliers à la science dans le cadre du projet national « La Main à la Pâte », tentant de monter une antenne d’Ingénieurs Sans Frontière sur le campus. Elle conforte progressivement ses choix et décide de mettre sa carrière au service de ses convictions environnementales.

Après un premier poste à l’Agence de Développement et de Maîtrise de l’Energie (ADEME), elle intègre Solagro, une entreprise associative qui conseille industriels, agriculteurs et collectivités territoriales dans le domaine énergétique et fait la promotion des énergies les moins polluantes.

« J’ai développé une expertise en particulier dans le domaine de la valorisation énergétique de la biomasse. Je mène des études de faisabilité par exemple sur l’opportunité de chaufferies au bois, ou sur les possibilités de développer la méthanisation des déchets agricoles. Mines Albi est aujourd’hui une école reconnue dans ce domaine et nous avons gardé des liens. C’est pour nous un vivier de recrutement», explique la jeune femme.