Imprimer

Cédric Parent

-A +A

L'Oréal, Japon

C’est un ancien élève de Mines Albi qui lui avait donné l’information : L’Oréal recrutait un coopérant pour sa filiale de Tokyo. Il devait effectuer un stage à l’étranger dans une entreprise française. Il rêvait a priori plutôt de moteurs et de voitures de course. Mais l’Asie, pourquoi pas ?

Cédric Parent a postulé. 13 ans plus tard, il coordonne l’approvisionnement de l’ensemble des magasins japonais en shampoing, crèmes et maquillage signés de la multinationale française. Un des quelque 20 à 30 Français d’une filiale qui emploie 2000 personnes.

« J’ai exercé des emplois très différents depuis mon embauche, coordonné le développement de nouveaux packaging, organisé la logistique, été chef de projet SAP pour le Japon puis au niveau international. J’ai passé six ans au Japon puis cinq en France avant de retourner dans l’archipel en 2011 à nouveau dans l’opérationnel», dit-il. Quelle ambition pour le proche avenir? « Partir en poste dans un pays du sud-asiatique  en forte croissance, pour coordonner l’implantation de L’Oréal sur un nouveau marché », espère-t-il.

Gestion de projet, organisation, management,... telles sont en effet les activités majeures de Cédric Parent depuis son début de carrière. « La formation dispensée par Mines Albi m’a été très utile. J’ai appris à l’école la capacité d’adaptation, la flexibilité, l’ouverture sur d’autres cultures, l’art de faire des présentations attrayantes. C’est une école appréciée car très orientée vers l’industrie. L’Oréal y recrute régulièrement des spécialistes en biosanté pour des postes scientifiques mais  aussi des cadres généralistes tels que moi. Je connais au moins 4 ou 5 anciens de Mines Albi chez L’Oréal, uniquement dans les promotions toutes proches ».